Lilo, ou la recherche web généreuse

Lilo-moteur-de-recherche-640x327

En surfant un peu sur le site du magazine « Kaizen« , j’ai découvert un nouveau moteur de recherche : Lilo.

Encore un, me direz-vous. Oui, mais plusieurs choses positives : il est français, il compense le carbone des recherches (en reversant 5% des revenus à un programme mené par la fondation Good Planet), il protège notre vie privée en empêchant les robots publicitaires de nous traquer et les résultats de recherche ne sont pas sacrifiés puisqu’ils utilisent les algorithmes des plus grands moteurs de recherches (ils payent).

Enfin, 50% des revenus générés par la publicité sur leur navigateur permet de financer des projets allant de la lutte contre le gaspillage dans son acceptation la plus large (Phénix) à l’aide aux jeunes parents chez Happy Famillies (à Paris), en passant par les Colibris. Pour le reste, 20% des revenus vont à la communication, 25% au fonctionnement (parce qu’il y a des gens qui travaillent pour ça quand même hein :D) et les 5% de la compensation carbone.

À chaque recherche, on capitalise une goutte d’eau, décompté sur notre page d’accueil. Nous pouvons choisir de donner ces gouttes d’eau au projet qui nous parle le plus, que nous souhaitons soutenir. Et ça j’aime bien. Du coup, ma nouvelle page d’accueil de navigateur, c’est Lilo, et ma barre dynamique de recherche, c’est Lilo. J’ai commencé à donner mes gouttes d’eau aujourd’hui. Ce n’est pas encore grand chose, parce que je suis de plus en plus éloignée de mon ordinateur, mais comme c’est repris sur le site du moteur de recherche, Thoreau le souligne :

Peu importe si le début paraît petit.

C’est tellement vrai. À tout égard.

Ouvrir le bocal...Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Google+
Google+
Email to someone
email

Remplissez le bocal d'un commentaire